Recherche

OPK, PMA et Tralala

Le but ce n’est pas d’avoir un follicule mais c’est d’avoir un bébé

Avant tout bonne année ! J’espère qu’elle sera riche en bonne surprises pour la blogosphère!!!

          Me revoilà pour vous faire un petit update, la dernière fois que j’avais écrit c’était suite à un énième échec après en stimulation simple sous clomid. Après cet échec j’ai vu mon médecin qui m’a proposé de tester le puregon , j’ai donc enchaîné sans conviction sur  ce cycle qui sans surprise s’est soldé par un échec de stimulation . Retour donc dans le cabinet de mon médecin qui me dit que « ça ne marche pas« , « qu’il faut tester autre chose, mais qu’on finira par trouver » , »que ça ne sert à rien de continuer des stimulations pour espérer avoir 1 follicule, qu’après tout le but ce n’est pas d’avoir un follicule mais un bébé, qu’il aimerait bien que je sois enceinte cette année« .

          Cette consultation m’a permis de me sentir enfin comprise, il a dit tout ce que je voulais entendre mais c’était trop tard, j’avais déjà lâché prise, changé de cap. En quelques mois nous avons changé de vie , nouveau boulot, déménagement un peu sur coup tête à cause, entre autre à cause des échecs à répétitions qui ont fait débordées le vase nous avons décider de ne plus faire passer la PMA avant nos projets. C’est  donc  avec un pincement au cœur que j’ai expliqué à mon médecin que pour l’instant on arrêtait, vu mon éloignement malheureusement, il ne pourra pas me suivre mais il m’a donné une longue lettre  avec une recommandation de traitement adresser à mon futur médecin, il parle de protocole antagoniste etc….

Succinctement les derniers mois ont été un tourbillon , nous sommes  toujours un peu dans l’effervescence de tous les changements  qui ont eu lieu et qui vont avoir lieu.

Côté PMA/Projet bébé pour l’instant rien de prévu dans le médical tel que l’on a connu. Mais nous avons plusieurs objectifs :

  1. Faire en sorte que mon niveau de stress baisse
  2. Trouver une routine alimentation/sport qui me permettrait de me délester de quelques kilos , qui serait intensifié durant les éventuels traitements 
  3. Essayer la médecine douce et des traitements  naturels pour rééquilibré mes hormones , pour voir si j’arrive à avoir des cycles moins longs.

En résumé, c’est une pause assumée et a durée indéterminée, pour me recentrer sur mon bien être physique et psychologique. Bien entendu mon désir d’être mère est toujours présent donc secrètement , j’espère un petit miracle et être enceinte cette année, mais je sais que je ne suis pas prête pour l’instant à être la mère que je voudrais être alors, ce travail sur moi même est nécessaire, pour moi, pour nous, pour le futur mini nous.

Je reviendrais donner des nouvelles quand les choses seront plus calmes. Partager avec vous je l’espère les recettes miracle que j’aurais trouvé. Pour l’instant le changement majeur qui est a noté c’est que j’ai ovulé toute seule comme une grande et que je suis en phase d’observation de ce premier cycle sans médicaments. En attendant le calme après la tempête, je vous envoie toutes mes ondes de courages, je croise et je vous lis ….

 

Découragée

    Finalement mes règles sont arrivées aujourd’hui. Je n’ai absolument pas compris ce qui s’est passé pour ce cycle à priori j’ai mal interprété le jour de l’ovulation… Enfin je pense que c’est surtout l’explication avec laquelle je suis le plus à l’aise.
Je suis épuisée moralement par tous ces échecs, je me sens vide, j’ai l’impression de toujours refaire les mêmes choses…. Selon les médecins je suis un cas « simple » donc je reste dans la catégorie « stimulation simple  » et je n’ai pas droit à la « vraie PMA »… Pourtant l’enchaînement de tous ces négatifs confirme que malgré tout, les rares fois où j’ovule rien ne se passe.

  Alors voilà je pense que je vais abandonner avant même d’avoir commencer. Je n’ai plus le courage de me battre pour avoir de l’aide.
En écrivant ça j’ai l’impression d’être lâche, mais après presque 3 ans « de stimulation simple », je me dis que même si un jour peut être, je passais vraiment en PMA, je ne sais pas si mentalement je pourrais faire face.
Mon désir d’enfant est toujours présent mais là je pense qu’il me faut du changement.

Fin de cycle ?! 

Pour ce cycle, mon corps a décidé d’innover. Je suis à 17 dpo et je n’ai pas de règles (pour moi ça ne représente qu’un jour de retard).

En temps normal, je serais pleine d’espoir, j’aurais même déjà fait un test mais voilà,  depuis lundi  ma température baisse de 0.1°C par jour, normalement la veille de mes règles il y a une chute de 0.3/0.4°C….la baisse actuelle est inédite et  j’ai peur,  peur d’avoir de l’espoir  et de voir mes rêves s’envoler avant d’être devenu concert, peur que ce soit juste une nouvelle fantaisie de mon corps qui aurait décidé de ne pas s’en tenir à la chute de température habituelle, peur de mettre trompé dans l’interprétation de ma courbe de température ….

Je ne sais pas, je ne  sais plus je suis paralysée,  les Et si sont si nombreux que j’arrive plus à les compter….
En général j’aime analyser comprendre je vais creuser pour tout savoir.Aujourd’hui j’ai peur de savoir….

​L’après cœlioscopie

Ça fait plusieurs mois que je n’ai pas donné de nouvelles. J’ai continué à vous lire  mais je n’avais pas la force d’écrire. Penser à notre avenir , l’avenir de notre famille avec ou sans enfant, vivre la suite de notre parcours PMA a été éprouvant psychologiquement, j’ai donc fait au mieux et je suis passée en mode sous-marin, j’ai puisé dans le courage dont vous avez fait preuve face aux nouveaux coup du sort pour petit à petit remonter la pente, vos retours d’expérience mon permis de toujours garder en tête que chaque jour d’autres couples engageaient des batailles contre vent et marrée, et qu’il fallait que moi aussi je me reprenne le combat. J’ai aussi voyagé avec vous cet été. Durant tout ce temps j’ai  souvent voulu venir vous raconter des anecdotes, comme la fois où une femme a voulu me céder sa place dans le métro parce qu’elle pensait que j’étais enceinte, mais j’ai commencé des articles que je n’ai  réussi à  finir .  Je tiens à remercier celle qui ont pris de mes news durant mon absence, je n’ai pas consulté ma messagerie assidûment du coup, je ne prends donc connaissant de  certain de vos messages que très tardivement  mea culpa :s. Enfin bref me revoilà pour vous raconter ma vie en « PMA »  après la cœlioscopie.

Nous avons eu le rdv post cœlioscopie pour connaître les résultats de la biopsie. La biopsie n’a révélé que mes ovaires polykystiques rien de plus. C’est le seul et l’unique problème. Ce résultat m’a un peu déçue au début je me disais que rien de nouveau avait été apporté, que j’allais éternellement être condamné à essayer de stimuler mes ovaires, puis quelques jours plusieurs semaines plus tard j’ai été soulagé de savoir qu’il n’y avait à priori qu’un seul problème à résoudre.

Suite à ce Rdv le plan de bataille c’était 3 cycles de clomid et progynova puis bilan. Je  devais prendre du duphaston pour faire arriver J1 mais j’ai attendu car avec le suivi de ma courbe de température j’avais estimé une arrivée proche de j1.  Ce fut le cas,  une petite victoire personnelle : j’ai ovulé sans médicament ! (mais bien entendu pas de Tp au programme au alentour de l’ovulation parce que ce n’était pas l’humeur du moment, j’avais encore des douleurs post op). J’ai pris le clomid à J3 ainsi que le progynova. Petite régression changement dans ma routine de « PMA », pas de  contrôle échographie + pds mais uniquement écho.

J’ai rencontré un médecin échographiste merveilleux, il a d’abord voulu connaître mon historique, il s’est intéressé à mon dossier et surtout mon ressenti. Nous avons pu parler des différent traitement, il a essayé de chercher des solutions/examens que je n’avais pas encore fait mais qui pourrait être utiles. Puis pendant l’écho il a commenté les images… Enfin bref  ce contrôle était juste topissime au niveau prise en charge de la patiente, cependant rien de nouveau pour les ovaires toujours en mode tortue ² , j’ai donc du passé un deuxième contrôle 2 jours plus tard, les choses n’avaient pas bougés. Conclusion: arrêt des contrôles, fin du progynova. Je devais prendre du duphaston pour enchaîner sur un autre cycle mais je n’en ai pas eu la force, moralement j’étais au plus bas, l’ovulation après l’opération m’avait fait miroiter une stimulation simple, un cycle réduit, une ovulation, la possibilité d’être à fond dans les essais. Il m’a fallu une pause, prendre du recul, pour tenter de retrouver un peu de la positive attitude que j’avais juste après l’opération.

J’ai donc attendu avant de céder 2 mois plus tard à mon désir de ne pas perdre plus de temps. J’en suis donc au deuxième cycle post coelio. Pour ce cycle au contrôle j’avais 1 follicule à 14  et  2 à 12,5 pas de deuxième contrôle,  Tp en prévision d’une  ovulation  3 jours plus tard  ( estimation du médecin.) Le résultat de cette simulation est plus satisfaisant, cependant je pense que c’est parce que nous avons décidé de modifier un peu mon traitement après avoir lu plusieurs articles/études, mais surtout fort de notre expérience des cycles précédent. (je ferais peut être un autre article pour vous en parler en détail) ce n’était pas une décision raisonnable, parce qu’on a  qu’une petite VAE PMA, mais au final on a pris un risque qui a payé: j’ai eu des follicules qui ont grandi après une courte période de stimulation ! Cependant je ne pense pas qu’on va réitérer l’expérience sans en discuter avec notre médecin parce qu’il ne faudrait pas trop jouer avec le feu.

Je pense avoir résumé les points essentiels post coelio. Aujourd’hui je suis à j4 post ovulation présumée, j’espère que dans quelques jours se sera une ovulation confirmée …. Je n’ose pas trop espérer plus…. Nous naviguons sans trop savoir par quel chemin on va passer et si on va arriver à la destination qui nous fait rêver, mais pour l’instant on avance au gré du vent.

La coelioscopie exploratrice

   Je suis en arrêt jusqu’à la fin de la semaine, suite à la coelioscopie exploratrice qui a eu lieu et qui s’est bien passée.  J’ai été hospitalisé seulement une journée. A la sortie j’avais le ventre gonflé,  un pansement au niveau du nombril et un au niveau de l’ovaire gauche. Monsieur est resté avec moi toute la journée, se qui a rendu la journée plus facile.

  Pour l’instant, j’ai juste la confirmation que tout va bien sauf les ovaires, une biopsie a été faite et j’aurais les résultats et l’analyse du docteur dans 3 semaines. Je suis vraiment contente d’avoir rencontrer ce docteur qui est très professionnel et qui à l’air de savoir se qu’il fait, je suis totalement en confiance, l’équipe médicale de la clinique a été au petit soin et la secrétaire de son cabinet est toujours très aimable, professionnelle et compétente. Ça change vraiment la perspective, je ne suis plus un numéro mais une femme avec une pathologie qu’on essaie de comprendre pour la soigner au mieux.

   L’opération m’a fait comprendre que je ne pouvais plus continuer sans en parler à mon entourage, c’est chose faite, j’en parle petit à petit et pour l’instant les réactions sont plutôt positives et pleines de messages d’espoir. La réaction qui m’a le plus marqué a été « Pourquoi tu te mets dans un tel état de stress alors que tu n’as pas encore de résultats,(j’étais en pleurs impossible de m’arrêter) pour l’instant on t’a pas dit que tu ne pourrais pas avoir d’enfants alors attend de voir. Et puis même si tu ne pouvais pas avoir d’enfant, tu es bien entourée, tu n’es pas seule, tu as la chance d’avoir un mari qui ne cherche pas à être père à  tout prix, l’important c’est de profiter de la vie et d’être en bonne santé. Tu crois vraiment être la seule femme de la terre à ne pas pouvoir avoir d’enfant ?! Il y a plein de gens heureux sans enfant, si tu veux vraiment avoir un enfant, il faut faire se qu’il faut, essayer les techniques d’aide à la procréation mais c’est pas grave  si tu y arrives pas. Avoir un enfant s’est pas toujours facile. J’ai plein d’exemples  autour de moi de personnes qui n’y sont pas arrivé, ils ont trouvé des moyens d’être heureux et il y en a qui ont réussi et qui sont finalement malheureux parce que l’enfant correspond pas à l’image qu’ils  avaient.  » On pourrait résumé ma conversation avec cette personne comme ceci :

50-citationspositivespourunespritplusserein-4-728

Voilà c’est à peu près tout, en ce moment je suis sereine je me laisse porter vers se nouveau chemin de la PMA. Parallèlement,  j’accepte de plus en plus l’éventualité de ne pas être mère, ce qui me permet de mettre légèrement moins d’espoir dans chaque micro étape et surtout de ne pas totalement faire tourner ma vie autour de la PMA. J’espère que la suite sera pleine de bonnes surprises et qu’on sera heureux quelque soit l’issue de notre parcours  en PMA.

Attendre dans l’ombre

Ça fait longtemps que je n’ai pas donné de nouvelles. J’ai l’impression d’être que l’ombre de moi même et je n’avais pas  vraiment la force d’écrire pas à pas chaque nouvelles péripéties. Cependant je vous  lis toutes avec attention autant les bonnes nouvelles mais aussi les mauvaises bien trop nombreuses que je ne commente pas, parce que j’ai pas la force de vous dire de faire preuve d’un courage que je n’ai pas. Je pourrais résumé ces dernières semaines par la phase suivante: « vivre comme un numéro….  ou presque  »
Suite à l’épisode, fervex/effets secondaires, j’ai envoyé un mail à Dr PMA…. J’attends toujours sa réponse ( premier lol)
J’ai donc envoyé un mail pour prendre rdv pour comprendre ce qui se passait sur le cycle qui était en cours(courant mars)  …. Le rdv a été fixé fin mai (deuxième lol).
Mon cycle est bien entendu revenu entre temps (je ne compte plus les négatifs , encore un lol), j’ai respecté les instructions et (r)envoyer un mail pour connaître la marche à suivre…. Pas de réponses ( Lol ?! )…. Après 2 jours sans réponse je relance…. Et là miracle une réponse. Dr PMA me donne la marche à suivre et me demande de prendre rdv en juin pour un bilan…. (la je suis carrément MDR, parce que nous avons déjà un rendez-vous de prévu fin Mai et que Dr PMA n’est même pas au courant )
Mon vase étant déjà en train de débordé je n’ai pas été énervée par la succession de ces événements. Je n’ai même pas été surprise de ce peu de considération, j’ai tout de même été profondément blessée. Par contre, Monsieur a été énervé, déçu, révolté. C’est donc décidé on quitte ce centre. Mais on décide de maintenir notre rdv de Mai pour faire le point et tourner la page. Bien entendu, Dr PMA ne seras pas disponible, le secrétariat nous propose un rdv le jour de mon opération qu’on refuse. On envoie cependant un mail…. Et on reçoit une réponse automatique pour nous informer que Dr PMA est une nouvelle fois en vacances. Pas de rdv prévu, pas de réponses, on tourne cette page avec amertume.

Entre temps nous avons rencontré The Dr PMA , celui qui connaît les noms de tout le monde, celui qui voit en 15 min qu’il y a quelque chose qui cloche et qui confirme mon intuition sur mes ovaires, celui qui est professionnel et réactif.
J’ai du attendre moins d’une semaine pour avoir un rendez-vous. Le rendez-vous a eu lieu à l’heure. Une révolution pour nous.
Résultats de ce rendez-vous : programmation le mois prochain d’une intervention pour regarder mon intérieur et à partir de là prendre une décision pour la suite.

Enfin !! on pourra peut-être avancer sur le bon chemin !

J’aimerais être pleine d’espoir et envisager le meilleur, mais j’ai peur du résultat, peur qu’on nous annonce que tout est fini avant même d’avoir réellement commencé…. J’ai aussi la nausée en repensant à toutes mes questions sans réponses, à toutes ces mois de traitement inutiles, à tous les fragments de mon cœur brisé que j’ai du mal à re-coller.
Alors je n’espère plus, j’attends.
Ce qui est étonnant c’est que l’attente sans espoir est beaucoup plus facile à vivre.

Voilà, je pense avoir tout dit.
Je pense fort à vous, j’espère pouvoir lire plus de bonnes nouvelles dans les semaines à venir.

Oyé oyé ! News du jour en provenance de la pharmacie

Aujourd’hui j’ai appris que le fervex pouvait interagir avec le gonal-f et l’ovitrelle!!!!….Je suis souvent malade et je me dope général au fervex….. Je te laisse deviner mon cerveau en ébullition…..

Pour la petite histoire, je suis malade depuis hier, vertiges, nausées, grosse fatigue  (je dors plusieurs heures et me réveille tout autant fatiguée)  engourdissement de mes doigts,  trouble de la vision …. Enfin bref la totale pour psycoter trop tôt dans le cycle,  mon généraliste n’a bien entendu pas de rdv disponibles et puis la dernière fois que je l’ai vu il m’a dit qu’il fallait d’abord écarter une grossesse avant d’envisager un traitement donc j’avais pas super envie d’y retourner. Lollolilollol

Au final après une bonne après midi de sommeil,  certains symptômes disparaissent, et je me dis que c’était peut-être une manifestation violente d’effets secondaires.

Aujourd’hui rebelote,  Monsieur est donc aller à la pharmacie pour moi, parce que j’ai passé la journée à dormir et que je suis toujours pas mieux, on pensait qu’il reviendrai avec des vitamines. Eh ben non, la pharmacienne a bien sûr d’abord cru que j’étais enceinte, lol MDR, Monsieur lui a dit que normalement c’était pas le cas, au du moins que c’était trop tôt pour le savoir  et il lui a parlé du traitement, elle lui a dit qu’elle pouvait juste lui donner que du paracétamol, du coup il a répliqué que c’était pas la peine, que je prendrais du fervex qu’on a déjà  (il pensait paracétamol + vitamines C) ….. Et la suite tu la connais la pharmacienne scandalisée , lui a expliqué que je devrais pas prendre de fervex à cause des autres composants et des interactions!

Voili voilà,  on vous a déjà donné cette information ?

 

 

Dubitative

Cette semaine j’ai eu deux contrôles. Au premier j’avais 1 follicules de 9mm à droite et 2 follicules à  8 mm. J’ai donc continué le gonal-f  toujours à  75  alors que pendant le dernier cycle rien n’avais bouger avant d’atteindre les  87,5.  Le deuxième contrôle a eu lieu aujourd’hui, ce fut un contrôle express, résultat: pas de follicules qui se distinguent  à droite et un follicule à  19 côté gauche.

Je suis très spécifique mais le docteur me fait vite comprendre qu’il ne faut pas trop discuter.  Je ressors de là  avec une injection d’ovitrelle à faire ce soir.  

J’en parle à Monsieur et lui aussi il pense qu’il y a un truc qui cloche,  elle a  sans doute confondu un vaisseau avec un follicule la SG m’avait dit que c’était possible et m’avait montré comment faire la différence.

Enfin bref aujourd’hui, j’ai la conviction de gâcher un cycle,  j’ai déjà acheté du gonal-f et du duphaston pour le prochain cycle.

Je suis plus que jamais décidée à changer de centre, il me reste juste à  convaincre monsieur car le centre que je voudrais rejoindre est loin de chez nous, de son lieu de travail et  pour couronner le tout c’est dans le privé donc il faut envisager le coût.

Avez vous  déjà  douter en cours de traitement au point de vouloir contre dire les indications du médecin  ?  Je me demande si je dois vraiment faire mon injection ovitrelle. 

 

Ah les moyennes !

Après un bon effondrement vendredi soir, je retrouve peu à peu ma combativité…. Pour une fois on n’aura pas à attendre avant la prochaine stimulation. Je commence le gonal-f ce soir.

J’ai voulu comprendre  pourquoi j’avais été en retard. Pour la petite anecdote, c’est suite à une conversation avec mon mari que j’ai eu un gros doute, lui il me disait qu’il n’avait pas encore commencé à  trop espérer parce qu’il y avait une « marge de 2 jours », sur le coup j’ai pas compris et je lui dis que normalement ça devrait être 14 jours etc etc et il m’a répondu que c’était peut-être différent pour moi, que lui il rajoutait toujours 2 jours à mon estimation. J’ai donc fait plus de recherches sur la durée de la phase luteale.  Il est souvent écrit que la phase luteale dure 14 jours que c’est une période fixe dans le cycle, etc etc. Eh ben c’est pas tout à fait vrai, à priori la phase luteale dure entre 10 et 18 jours,  les fameux 14 jours sont donc une moyenne.

J’ai ressorti, les archives de mes précédents cycles, et la mienne dure 16 jours à  priori pour les cycles avec ovitrelle,  donc finalement je n’étais pas en retard.

J’ai du mal à comprendre comment j’ai pu passer à côté de ça, lors de tous mes calculs, alors que monsieur qui ne fait aucun calcul savait…

Du coup, j’ai téléchargé une application qui fait des estimations à partir des données des précédents cycles…. Et pour ce cycle je vais surtout me fier « aux  intuitions »  de Monsieur

 

J’y ai cru

J’avais prévu de faire ma pds demain,  mais finalement je n’irais pas, après 2 jours de retard,  J1 est arrivé aujourd’hui.

J’avais senti arrivé le coup en voyant que ma température avait baissé ce matin mais j’ai voulu continuer à y croire.

J’ai envoyé un mail à Docteur PMA pour lui dire, mais comme d’habitude elle est en vacances.

Pour l’instant, je suis juste en colère, parce que j’y ai cru car je n’avais pas de  spm comme d’habitude et que j’étais en retard,  parce que si finalement j’étais pas en retard ça veut dire  que lors du dernier contrôle quand on m’a affirmé que après le 17/02 on aurait raté l’ovulation eh ben  c’était faux….. Je suis en colère mais en colère passive… Je n’ai pas de nouveau plan d’action,  pas assez d’espoir en stock pour me dire que la prochaine fois sera peut être la bonne,  enfin bref j’ai perdu la bataille et pour la prochaine bataille j’y serais physiquement mais moralement je ne sais pas encore….

DPO: Mon grand huit

Le manège a commencé, il y a quelques jours après la piqûre d’ovitrelle j’ai eu plusieurs phases,  (certains jours je passe par toutes les phases)  :

1)  la phase équation mathématiques 

Les spermatozoïdes prennent x heures pour arriver  aux trompes et restent entre y et z jours. Si l’ovulation a  lieu entre   I + 24 et I + 48 ou I est la date d’injection d’ovitrelle. En ayant des rapports à dI-1,dI-3,dI,dI+1. Est-ce qu’on a tout bien fait pour favoriser la rencontre des gamètes ?

(Vous avez 4h ! )

2) la phase convaincue

Nausée, sensibilité extrême des seins, douleurs pelviennes, tiraillements aux ovaires, température haute.  Tout y est  c’est sur là  il y a un début de quelques choses

3) la phase redescend sur terre 

Tous tes symptômes ont pu être causé par l’ovitrelle. Il faut attendre encore pour commencer à te fier au symptômes

4) la phase oui mais ! 

Ok, une partie des symptômes ont pu être causé par l’ovitrelle mais sur la notice ils n’y sont pas tous.

Oui mais, la liste n’est pas exhaustive et en plus chaque personne réagis différemment

5) la phase planning 2.0

Tests de tous les sites pour avoir une estimation visuelle. Ils sont tous formel J1  devrait être là  au plus tard le 2 mars

6) la phase réflexion philosophique

Est ce que c’est plus facile de gérer l’annonce par l’arrivée potentiel de J1 ou faut-il faire le test avant pour être préparer ?

La pds est plus précise que le TG urinaire mais est ce que ça fait pas plus mal d’avoir un appel du laboratoire que de le découvrir dans sa salle de bain ?

7) la phase j’y crois plus, mais on sait jamais peut être que sur un malentendu, cette fois ci sera différente. 

Cette phase est la plus violente, car je me prépare au pire, ça fait déjà mal.

8)La phase  Bisounours

Et si, si on avait des jumeaux, si cette fois c’est la bonne, si j’y crois ça marchera, si ça marche je vais l’annoncer comme si ou comme ça enfin bref et si mes rêves devenaient réalité.

 

Je fais tout pour occuper au maximum mon cerveau,pour l’instant je pense attendre de voir J1 ou d’avoir un jour de retard pour tester.

Vivement la fin du manège

 

 

 

Stylist

Le jeudi soir, quand je m’échappe du travail assez tôt, je prends souvent le stylist, un journal gratuit distribué uniquement le jeudi soir.

Je le prends pour une rubrique « mauvaise habitude »  j’adore le style d’écriture de Audrey Diwan.

Enfin bref tout ça pour vous dire que l’article d’hier m’a fait pensé à vous.

image

Je sais pas si il est lisible, l’idée général de son article, ou du moins ce qui m’a interpellé c’est sa description de son expérience de la bienveillance. « le hasard t’a offert de rencontrer une bande de filles dont la présence t’a rappelé cette notion bouleversante. Tu as passé plusieurs nuits au milieu de leurs rires, prenant en route le fil de leur histoire […  ] Tu as compris qu’elles étaient liées entre elles par l’envie réciproque de se voir heureuses. »

Merci les filles pour votre bienveillance 😀

 

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑